Les étapes jusqu’au premier ballon Vista

Les étapes jusqu’au premier ballon Vista

Chez Vista, nous militons pour plus de transparence dans le milieu du ballon. Voici pourquoi nous vous montrons le chemin (long et parsemé d'embûches) qu’a parcouru Vista avant d'arriver à notre modèle actuel.

La première question : quels matériaux pour faire un ballon ?

Pour répondre à cette question, nous nous sommes rapprochés de l’école d’ingénieur de l’ITECH de Roanne, avec lesquels nous avons élaboré un projet de recherche. 

Notre cahier des charges : est-il possible de fabriquer des ballons avec des matériaux écoresponsables ?

La réponse, après 6 mois de recherche : NON 😅

C'est grâce à ce rapport que nous avons découvert que les ballons actuels sont fabriqués en plastique.

Au cours de nos recherches, nous avons finalement découvert une innovation low tech improbable : des ballons à partir de déchets.

Alive and Kicking - ONG

Vista est la seule entreprise de ballon qui vous montre qui sont ses fournisseurs (et oui, vous pouvez acheter directement chez eux 😅)

Miracle ! Au Kenya, Alive & Kicking produit des ballons cousus main à partir de matériaux récupérés, en particulier du cuir destiné à être jeté. Cette rencontre a lancé la dynamique.

  • Tentative de reproduction des matériaux en France

Nous avons essayé de reproduire les matériaux en France, en nous rapprochant de spécialistes experts de l'économie circulaire, ou encore des clusters dans l'aéronautique et l'automobile. Hélas, ce fut un échec.

Nous restons optimistes sur la possibilité de fabriquer des ballons à partir de matériaux récupérés en France, mais dans un premier temps, nous décidons de nous approvisionner au Kenya.

  • Tentative de couture made in France 

Nous avons les matériaux.

Il faut réaliser la couture.

Un problème se pose : la couture à la main d’un ballon cousu main représente 3 heures de travail (contre 15 minutes à la machine).

3h de main d'œuvre en France => 60€ de main d'oeuvre => ballon à 120€ TTC

Season 17 What GIF by America's Got Talent

On vous passe les détails de nos recherches à ce moment-là, mais globalement :

  • soit nous passons en fabrication machine. Après 6 mois d'essais, force est de constater que nous n'y arrivons pas ;
  • soit le Kenya fabrique une partie à la main, et nous une autre partie ;
  • soit le projet s'arrête.

Nous avons choisi l'option 2, la seule viable pour le projet.

  • Une couture à la main en France partielle

Couture à la main Atelier - Vista Ballon

 

Voici le modèle de couture que nous avons choisi pour lancer le projet :

  • 2h au Kenya : notre fournisseur au Kenya fourni les matériaux et fabrique la première partie du ballon
  • 30 à 60 minutes en France : la suite de la couture à la main, équivalente à 20 centimètres de couture, se fait dans l'atelier d’insertion à Marseille.

Nous continuons de travailler sur l'amélioration de nos produits. Voici nos prochaines étapes :

  1. augmenter la partie couture française
  2. utiliser des matériaux récupérés en France 
  3. développer d'autres balles de sport

 

Vous aimerez aussi nos articles 👇

L'impact carbone d'un ballon Vista
La naissance de Vista
Retour au blog